TÉMOIGNAGES

Traitement de Détoxification cellulaire – Intolérances alimentaires

Je souhaiterais dédier ces quelques mots de reconnaissance et de témoignage à Simon Reboh, PhD, qui a littéralement amélioré ma qualité de vie en quelques mois. Le traitement suivi de détox a largement dépassé mes attentes et m’a fait prendre conscience du potentiel énergétique et du capital santé retrouvé après avoir soigné mes intolérances et modifié mes habitudes alimentaires. Après 3 mois de traitement, j’ai découvert en moi un moteur énergétique que je ne connaissais pas. J’ai compris que depuis tant d’années, je maltraitais mon corps et mes organes à coup d’aliments qui ne me convenaient pas. J’aimerais souligner ici l’impressionnante efficacité des soins donnés, sur une approche intégrative (micronutrition – phytothérapie médicale – médecine chinoise – acupuncture).

Une vraie détox qui m’a permis de planifier mes rêves et défis sportifs pour cet été, ce qui m’aurait paru inimaginable début 2021. En cette période Covid et télétravail, Simon Reboh, PhD, a également réussi à me donner toute l’énergie positive pour ne pas lâcher prise dans ce fonctionnement d’isolation qui m’a beaucoup atteinte. A noter que si l’objectif de la détox était purement de réparer mes organes, j’ai également eu la chance de perdre mes 4 kilos de trop accumulés au fil du temps et depuis le télétravail.
Tout simplement merci pour cette nouvelle vitalité à 50 ans !

CB.M., le 26 mai 2021

 

Trouble du spectre autistique (TSA)

J’ai un enfant de 8 ans qui a un TSA (trouble du spectre de l’autisme). Le quotidien implique un énorme investissement de la part de toute la famille pour subvenir à ses besoins dans des domaines tels que la toilette, l’habillage, les repas… mais aussi dans un aménagement constant au niveau des stimulations sensorielles. Les relations sociales sont au cœur de sa prise en charge. La pose du diagnostic a été donné par un pédopsychiatre. C’est lui aussi qui s’est occupé de la médication. A cette époque, il dormait 5 heures sur 24, s’automutilait à des nombreuses reprises tous les jours, il ne s’exprimait que par des cris et des hurlements, avait des troubles alimentaires… Nous avons donc reçu une médication de Rispéridone pour pallier les nombreux comportements défis et troubles du sommeil. En parallèle nous avons effectué des thérapies intensives pour le soutenir et l’aider à progresser. Les médecins avaient dit « faites le deuil de votre enfant, il finira en institution ».

3 ans plus tard, une maladie auto-immune appelée arthrite juvénile a été diagnostiquée. Lorsqu’il y avait une poussée, les douleurs étaient si fortes que notre fils ne pouvait plus marcher, il devait se déplacer en chaise roulante. Les spécialistes ont tenu compte de son autisme et ont essayé de prescrire un traitement qui soit possible d’ingérer tout en sachant que des comprimés, certains sirops, des suppositoires… ne pourraient pas être pris par lui. Chaque visite au centre hospitalier était un parcours du combattant. Il faut avoir les mêmes intervenants, aller dans les mêmes pièces, ne pas attendre trop longtemps, tenir compte de ses sensibilités… Chaque prise de sang requiert une mise en place importante et engendre un stress conséquent, chaque radiographie doit se faire sous anesthésie générale…

Lorsqu’après deux ans de traitements dont une infiltration de cortisone sous anesthésie générale, des poussées qui duraient de plus en plus longtemps et étaient de plus en plus rapprochées, le corps médical nous parle de chimiothérapie et d’injection anti-TNF toutes les semaines en alternance pendant deux ans, nous avons cru que le ciel nous tombait sur la tête. Impossible d’envisage un tel traitement avec un enfant autiste.
Je demande alors à essayer du CBD (cannabidiol), la réponse me surprend encore.

« – ça ne marchera pas
– Ah ! bon ? vous avez déjà essayé avec d’autres enfants ?
– Non, mais ça ne marchera pas. »

Je suis restée sans voix. Cette réponse m’a permis de prendre mon courage à deux mains et de suivre mon instinct. Je suis allée chez le Dr Reboh grâce aux recommandations d’une pédiatre et d’un médecin spécialisé en homéopathie.

Dès ce moment, la prise en charge a totalement changé. Mon fils était au centre et tous les traitements proposés se sont avérés bénéfiques. Une formulation à base de CBD a été donnée plusieurs fois par jour pour maîtriser les douleurs, une autre pour diminuer le stress et une autre encore pour atténuer les troubles du sommeil. En parallèle, un suivi en micronutrition et phytothérapie a permis de nettoyer et améliorer les fonctions de certains organes : foie, rein. Au fur et à mesure les traitements sont ajustés et adaptés en conséquence. Après 3 mois de traitement, les douleurs ont disparu. Une IRM a démontré une nette amélioration au niveau des articulations. Sur les 6 articulations atteintes 4 étaient normales, les 2 autres présentent des épanchements mais pas trop conséquent. Les paramètres sanguins sont actuellement normaux.

Nous continuons bien évidement à être suivi par le Dr Reboh en qui j’ai toute confiance. Il s’occupe d’ailleurs depuis un mois de mon autre fils, lui aussi TSA, et l’accompagne avec une médication adaptée et des soins en acupuncture. Chez lui aussi les résultats sont positifs.

Les approches multiples proposées par le Dr Reboh permettent une prise en charge ciblée et efficace.

Merci infiniment !

Francine Antille, Payerne, février 2021

 

Gestion des effets secondaires de l'hormonothérapie

A la suite d’une recommandation d’une amie, j’ai commencé à consulter le Docteur Reboh en février 2020 suite à un cancer du sein diagnostiqué en avril 2019, et ce afin de mieux gérer les effets secondaires de l’hormonothérapie au travers de la micronutrition et de l’acupuncture. Après environ 10 mois de traitement, je ressens des effets positifs considérables. Ce qui me permet à l’heure actuelle de pouvoir vivre de manière normale sans que les effets secondaires de l’hormonothérapie affectent mon quotidien, à savoir une réduction des troubles du sommeil, l’arrêt de douleurs articulaires, une stabilité de l’humeur et surtout aucune fatigue résiduelle.

Le Docteur Reboh recommande également des activités physiques et nutritionnelles adaptés à la morphologie et à la constitution du corps. Son expérience en oncologie et en médecine chinoise complètent de manière intelligente la mise en place de protocoles classiques médicamenteux, afin de régénérer les cellules et permettre une qualité de vie post cancer.

Je remercie sincèrement le Docteur Reboh pour m’avoir pris en charge et permis de retrouver une qualité de vie malgré les épreuves du cancer et de ses traitements conséquents. Je le remercie également pour son écoute active et surtout pour sa bienveillance.

N.R., le 26 janvier 2021

Stéatose hépatique non alcoolique (NASH)

Je m’appelle N.M. J’ai vécu en Asie du Sud-Est durant trente ans. J’ai dû revenir en Suisse en situation précaire. Ce retour brutal et non désiré à mon point de départ ne s’est pas traduit par une dépression nerveuse, une addiction à l’alcool, à d’autres substances narcotiques ou à une modification de mon humeur et de mon comportement social.

Par contre, sans m’en rendre compte au début, je me suis mis à manger énormément, par un phénomène psycho-somatique que la psychologie occidentale nommerait sans doute compensation. Cela n’a pas été une boulimie continuelle tous azimuts, mais un débordement chronologiquement ciblé : je ne mangeais que le soir et une partie de la nuit.

Les conséquences ne se sont pas fait attendre longtemps : j’ai engraissé d’une trentaine de kilos en quelques mois, mais cela m’était égal, car, ayant atteint la soixantaine, mon apparence extérieure et l’image que je renvoyais m’étaient indifférentes.

Lorsque mon médecin m’a diagnostiqué une stéatose hépatique non alcoolique, j’ai compris que je devais réagir immédiatement si je ne voulais pas voir évoluer cette maladie asymptomatique vers une pathologie plus grave du type cirrhose ou cancer du foie, ceci qui plus est que mon médecin généraliste n’avait aucun traitement à me proposer contre la stéatose hépatique.

Je connaissais déjà le Docteur Simon Reboh car, converti depuis des décennies à l’aromathérapie, je me rendais souvent dans sa pharmacie pour me procurer des huiles essentielles. En parlant avec lui de mon état de santé, le Docteur Reboh m’a affirmé qu’il pouvait me faire maigrir et guérir mon foie puisque la stéatose hépatique est une maladie réversible.

Ayant accepté le triple traitement que me proposait le Docteur Reboh (anamnèse-discussion de mon état et de mes progrès dans la reconquête de ma santé – acupuncture- phytothérapie), l’un des premiers gestes thérapeutiques effectués par le Docteur Reboh fut une prise de sang au bout du doigt qui changea diamétralement ma vie, car le résultat de cette analyse sanguine détermina avec précision quels aliments enflammaient mon système digestif et, à l’inverse, quels aliments m’étaient bénéfiques.

Enfin, après plusieurs tentatives avortées effectuées en solitaire de régimes « miracles », j’avais donc en main tous les éléments pour me concocter un régime sur mesure. Mon médecin de famille m’ayant recommandé de diminuer les graisses animales dans mon alimentation, je sautai le pas et devins végétarien du jour au lendemain.

Quel soulagement pour moi ! Un soulagement physiologique et diététique, mais surtout un soulagement moral, éthique, puisque, depuis des années, je ne supportais plus au fond de moi d’être le complice du meurtre alimentaire, je ne voulais plus que ma survie soit nourrie et soit dépendante de la souffrance et de la mort d’autres êtres animés : de simples légumes cuits à la vapeur me donnaient plus de plaisir à la dégustation qu’un mets carné pourtant plus savoureux, car ces légumes étaient la preuve que je m’étais maîtrisé, que j’avais dépassé la tyrannie de mes papilles gustatives.

Je dois donc à Docteur Simon Reboh ― et je ne l’en remercierai jamais assez ― ma conversion au végétarisme et la libération de ma culpabilité liée au régime carné nécessitant la mort abjecte, évacuée sous un emballage en plastique, d’animaux innocents pour me nourrir. Cette conversion végétarienne et surtout le soulagement moral que j’en retirai fut le moteur de mon traitement car il me forgea une volonté à toute épreuve pour suivre mon nouveau régime alimentaire constitué principalement de fruits, de légumes, de noix diverses, de légumineuses et de tofu (plus de viande, plus de produits laitiers, plus de pain, plus de pâtes, plus de riz…).

Les bienfaits de mon adhésion au végétarisme se manifestèrent rapidement : plus d’énergie dans ma vie de tous les jours, une humeur au beau fixe, et une perte de poids spectaculaire : trente kilos en une dizaine de mois, sans souffrances, sans déchirements, mais au contraire perdus avec joie et enthousiasme ; comme un ballon de baudruche, je « dégonflai », je passai de 110 kilos pour une taille de 170 centimètres à 76 kilos.

Le régime n’est que l’un des aspects de la thérapie proposée par le Docteur Reboh. Une autre facette de son traitement réside dans sa qualité d’écoute, son empathie. Possédant une connaissance approfondie des traitements chimiques et allopathiques, le Docteur Reboh est également passé maître dans les traitements alternatifs et naturels tels que l’aromathérapie, la phytothérapie, la micronutrition et l’homéopathie. Toutefois, jamais le Docteur Reboh ne vous assène son savoir comme un coup de massue péremptoire, il propose mais n’impose jamais. Il vous met en confiance, et, à mon sens, dès qu’une relation de confiance est établie entre le patient et le thérapeute, la guérison est en bonne voie.

L’épine dorsale du traitement que me prodigua le Docteur Reboh fut constituée par l’acupuncture. Ayant été profondément imprégné par la médecine traditionnelle chinoise, le Docteur Reboh étudia cette science et passa tous les examens nécessaires à la pratique de cette discipline régulatrice des énergies dans le corps humain. En redirigeant et en rééquilibrant mon énergie, mon Ch’i, le Docteur Reboh non seulement fit décroître l’inflammation de mes organes, non seulement renforça ma volonté à suivre traitement et régime, mais encore, j’en suis persuadé, contribua à me faire accepter ― acceptation suscitant « automatiquement », si j’ose dire, la résilience ― le cœur du problème ayant entraîné ma boulimie : mon retour non désiré en Suisse après trente ans de vie en Asie du Sud-Est. D’ailleurs, le Docteur Reboh est habité comme moi par une inextinguible passion pour la culture asiatique, sa pratique de l’acupuncture en est la preuve manifeste, et ce goût commun nous ayant rapprochés, ma confiance en ses capacités thérapeutiques ne fit qu’augmenter jusqu’au résultat final, la fin de ma surcharge pondérale ayant entraîné la stéatose hépatique dont je fus l’initiateur inconscient autant que la victime.

La dernière facette du traitement que m’a prodigué Docteur Reboh que je voudrais aborder ici, c’est la phytothérapie. Sur la base de son appréciation clinique, il élabore lui-même ses médicaments à base de plantes, ce qui lui permet d’adapter ses traitements à chacun de ses patients puisqu’ils ne dépendent plus de la formule unique d’un même médicament pour tous. Ayant quelques notions d’aromathérapie et de phytothérapie, j’ai pu constater que tous les médicaments magistraux qu’il m’a prescrits contenaient des extraits ou des huiles essentielles de plantes spécifiques contre les maladies du foie comme l’artichaut, le chardon-Marie, le desmodium ou le curcuma.

Pour terminer ce bref témoignage concernant le traitement dispensé par le Docteur Simon Reboh ― témoignage forcément partial puisque que les soins reçus m’ont conduit à la guérison… ―, je voudrais me livrer en toute courtoisie et en toute humilité à une petite recherche onomastique et anthroponymique concernant le nom de mon thérapeute, car je suis intimement convaincu que le prénom et le nom de chaque personne vivant sur cette planète, sont comme une signature, au sens paracelsien du terme (la configuration extérieure témoigne de la réalité intérieure de l’être…) :

— Le prénom Simon vient de l’hébreu Shiméon qui peut signifier d’une part « Celui qui écoute, comprend, déduit et retient » et d’autre part « Il a entendu ma souffrance ».
Le prénom Simon implique donc chez celui qui le porte l’intellection, la méditation, l’introspection psychique : à mes yeux, les Simon sont des êtres sachant percevoir les vibrations cosmiques (dont le Ch’i fait partie…) et leurs répercussions au plus profond des êtres…
— Le patronyme Reboh peut vouloir dire « Délivrance d’un danger ».

Si maintenant je fusionne les significations du prénom et du nom du Docteur Simon Reboh, j’obtiens la traduction suivante qui pour moi reflète exactement la personnalité et les capacités thérapeutiques hors normes de ce praticien :

« Il a entendu ma souffrance et m’a délivré du danger ».

N.M., le 29 novembre 2020

Cancer du colôn

Je suis suivie par Dr Reboh, depuis Décembre  2017, une fois par mois jusqu’à ce mois de juin 2020.

Après une intervention chirurgicale du colôn suivie  d’une chimiothérapie, on me découvre un cancer du foie et de la thyroïde.

J’ai réussi à me remettre petit à petit et à reprendre confiance de manière à avoir une vie presque normale grâce à la médecine intégrative que le Dr Reboh propose.

Ses propres préparations à base de phytoactifs sont très efficaces, car il s’appuie sur des connaissances profondes et elles sont élaborées méticuleusement en fonction des besoins individuels de chaque patient. J’ai apprecié son dévouement et sa disponibilité à mon égard à un moment très difficile dans ma vie.

Grâce à lui, mes traitements très lourds de chimiothérapie et les narcoses que j’ai subis ont été supportables. Son traitement contre les allergies provoquées par la morphine a été efficace.

Il est nécessaire d’être persévérant en respectant bien toutes les indications de posologie du Dr Reboh.

Je suis très reconnaissante, car malgré mon état de santé fragile j’ai traversé cette période de pandémie sans problème et je n’ai pas été infectée.

Je suis suivie régulièrement au CHUV et à la clinique Bois-Cerf, et mes derniers  résultats sanguins sont à nouveau bons et laisse présager une issue favorable à mon rétablissement. J’en remercie vivement le Dr. Reboh

 C.B., le 26 juin 2020

Maladies auto-immunes, maladie du sommeil, candidose

Depuis plusieurs années je suis touché par des maladies auto-immunes ainsi que des problèmes de sommeil graves et chroniques. N’étant plus satisfait des réponses médicales traditionnelles et médicamenteuses qui ne traitent pas le patient dans son ensemble et qui génèrent passablement d’effets secondaires (voir même des contradictions entre les différents traitements), j’ai eu la chance de rencontrer et être pris en charge par le Dr Simon Reboh il y a environ 4 ans.

Grâce une écoute très attentive et une compréhension remarquable du fonctionnement de notre corps, combinées à des compétences hors normes de la phytothérapie médicale ainsi qu’une excellente connaissance des bénéfices et limites de la pharmaceutique traditionnelle, le Dr Simon Reboh m’a proposé une prise en charge et un suivi global depuis lors, ainsi que de vraies solutions alternatives m’apportant une meilleure qualité de vie, là où la médecine traditionnelle, et en particulier les spécialistes, n’avaient plus rien à me proposer.

Concrètement, grâce à des préparations et traitements personnalisés et adaptés à l’évolution de ma santé et des conseils sur mon hygiène de vie, le Dr Simon Reboh a travaillé au début sur une stabilisation de mon mon système immunitaire et sur mon bien-être général apportant des effets bénéfiques tangibles (sur le Lichen Plan, candidose et polyneuropathie). Ses traitements m’ont ensuite permis de retrouver un sommeil de qualité et d’abandonner le traitement de Trittico (maladie du sommeil) commencé il y a plus de 8 ans (mon cerveau revit !), mais aussi de réduire sensiblement ma consommation d’IPP lié à une œsophagite (« mécanique »).

Diagnostiqué récemment d’un autre maladie auto-immune (polyarthrite) nécessitant un traitement assez long de Cortisone, le Dr Simon Reboh m’a proposé un ensemble de produits de phytothérapie qui m’ont permis de pouvoir supporter la cortisone au niveau des douleurs à l’estomac, là où les médicaments traditionnels (Nexium 40, Riopan Gel, Ulcar suspension) n’avaient pas d’effets, et au moment où le rhumatologue songeait sérieusement à remplacer le traitement de Cortisone (qui me soulageait vraiment) par un autre traitement médicamenteux.

En conclusion, je ne peux que recommander vivement la pharmacie Sen’Su et les conseils du Dr. Simon Reboh, à quiconque souhaite faire appel à une approche différente et complémentaire, qui soigne l’humain dans sa globalité en s’appuyant sur un savoir ancestral, sans pour autant rejeter tous les bénéfices de la médecine moderne. Par ailleurs, prendre rdv (ce que je fais) avec le Dr. Simon Reboh vous garantira sa disponibilité (très demandée).

B.R., le 18 mai 2020

Cas d'hypertension

Arrivée chez Sen’Su d’urgence en attendant le retour de mon médecin traitant, je cherchais une solution provisoire de quelques jours contre des pics d’hypertension qui, depuis plusieurs semaines, me donnaient maux de tête, palpitations, vertiges, nausées… et inquiétude.

J’ai alors pensé à Sen’Su et Simon Reboh, que je voulais rencontrer depuis quelques temps déjà sur la recommandation d’une amie. Je me rappelais que c’était un lieu où je pourrais probablement trouver une méthode efficace et sûre à mon problème. Simon Reboh a vraiment pris le temps de m’écouter, de m’informer, de me conseiller sur des changements dans mon hygiène de vie, et de s’assurer qu’il s’agissait bien d’une solution provisoire, avant de me proposer et de me remettre une préparation personnalisée issue de la phytothérapie médicale.

Non seulement la préparation avait très bon goût, mais ma pression – et les symptômes associés- ont baissé de façon significative dès le lendemain et les jours suivants. À ce jour, ma tension s’est stabilisée et je n’ai pas eu besoin d’aller consulter ! Je peux dire que cette visite de dernière minutes m’a aidée au-delà de mes attentes et je n’hésiterai pas à repasser chez Sen’Su dans le futur.

S.Z., le 14 mars 2017

Un lieu de référence pour moi

Je me rends quasiment exclusivement chez Sen’Su, non seulement pour trouver les produits que j’affectionne particulièrement (comme les protéines maison, les Fleurs du Bush, les huiles végétales sous forme de gelules ou du dentifrice ayurvédique). Mais avant tout, je recommande les conseils et les préparations magistrales du Dr. Simon Reboh, le pharmacien en chef (contre les candidoses systémiques/draineur général).

J’achète également régulièrement chez le Dr. Reboh son Ashwaganda composé, le seul fortifiant général qui ait réellement eu un effet sur moi, sans que j’aie dû attendre trois mois. L’efficacité est immédiate, et le bien-être général indéniablement rétabli. Suite à ces résultats concrets, je m’efforce autant que faire se peut, de rassembler mes achats dans le domaine de la santé à la Pharmacie Sen’Su, afin d’encourager ce beau projet.

Je ne peux que recommander vivement la pharmacie Sen’Su et les conseils du Dr. Simon Reboh, à quiconque souhaite faire appel à une philosophie rigoureuse, mais large, associée à une écoute unique, avec la sécurité de produits incluant le minimum de substances nocives et non testés sur les animaux.

F.S., 16 Août 2017

Une solution naturelle efficace pour mes problèmes d'insomnie

Depuis quelques temps déjà, mon sommeil était agité et entrecoupé. J’avais du mal à m’endormir et je me réveillais plusieurs fois pratiquement chaque nuit. Fatiguée par ces nuits peu reposantes, j’étais tendue durant toute la journée. Durant une cure ayurvédique que j’avais suivie en Inde, j’avais pris un médicament à base de plantes que l’on m’avait prescrit à l’Institut Panchakarma du Dr. Franklin à Chowara. Comme cette préparation m’avait fait beaucoup de bien, j’ai voulu retrouver une telle potion. Dans une autre pharmacie, on m’a recommandé d’aller chez Sen’Su où j’ai demandé conseil au Dr Simon Reboh. Le Dr Reboh m’a prescrit un de ses traitements phytothérapiques issus des laboratoires de sa pharmacie. Cette préparation m’a énormément aidée : j’ai rapidement ressenti les premiers résultats. Au bout de 2-3 semaines la qualité de mon sommeil s’est radicalement améliorée. C’est après le 2ème flacon que j’ai vraiment pu bénéficier d’un sommeil régulier, profond et nettement plus reposant, soit 6 semaines après le début du traitement. Mes nuits se sont faites paisibles, ce qui m’a immédiatement permis de ressentir une détente générale. Avec l’amélioration de la qualité de mon sommeil, je suis devenue beaucoup plus calme la journée. La préparation à base de plantes du Dr Reboh a non seulement réglé mon problème mais j’ai également énormément apprécié l’accueil chaleureux que j’ai reçu chez Sen’Su. Grâce à son écoute attentive, le pharmacien a pu me proposer une solution personnalisée et adaptée à la situation. 

L.G., 13 mai 2016

Dermatose inflammatoire récidivante et post-pubère

Depuis que je suis jeune, je lutte contre un dérèglement hormonal qui provoque chez moi des poussées de boutons sur le visage ayant pour conséquence l’apparition de cicatrices. Pour réguler cela, j’ai commencé à prendre la pilule pendant environ 8 ans. Mon acné a bien commencé à réduire mais je n’aimais pas prendre la pilule. Il y a environ 2 ans et demi j’ai arrêté de la prendre et depuis j’avais constamment de l’acné. J’ai essayé différentes méthodes pour stopper ces poussées de boutons, je suis allée chez des dermatologues, des esthéticiennes, etc. sans grand succès. Un ami a mentionné Sen’Sù devant moi et j’ai été intriguée par le concept de la pharmacie. En revenant du dermatologue un jour, je suis passée devant la pharmacie et je me suis arrêtée. Dr Simon Reboh m’a conseillée un traitement et au bout de 2 semaines environ à prendre ses mixtures phytothérapeutique j’ai commencé à voir des résultats: au début, ils étaient légers, puis ensuite il n’y avait plus de gros boutons mais toujours des cicatrices visibles. Aujourd’hui, après 2 mois de traitement, toutes les cicatrices ont disparues, il reste encore quelques petits boutons (mais vraiment rien de comparable à ce qu’il y avait au début) mais Dr. Reboh m’a rassurée qu’ils devraient aussi bientôt disparaître avec notamment la prise d’un nouveau traitement. Je suis vraiment ravie du résultat. Honnêtement, le traitement ne m’a pas paru long du tout puisque j’avais eu de l’acné pendant 2 ans. Je recommande grandement Sen’Sù et les conseils du Dr Simon Reboh. Je n’hésiterai pas à revenir chez Sen’Sù. 

I.M., 8 Août 2016

Candidose chronique

Depuis que je suis ado, j’ai souffert de troubles digestifs fonctionnels sévères ; les symptômes les plus sévères et les plus handicapants étaient douleurs et dérangements au niveau de l’estomac et des intestins, fatigue, épuisement, démangeaisons sévères, troubles du sommeil, manque d’énergie importante et perte d’appétit. Je ne pouvais m’endormir que très tard, à une heure avancée, et le matin je ne réussissais pas à récupérer ; la journée je me sentais fatigué et j’avais réellement besoin de faire une sieste pour essayer de combler la perte de sommeil de la nuit précédente ; ceci dura une longue période. Pendant plus de 25 ans j’ai consulté des spécialistes suisses. J’ai même été voir des médecins à l’étranger. Je restais dans une condition physique faible et débilitante sans réellement trouver de remède à mon mal. J’ai finalement su que je souffrais d’une candidose chronique sévère il y a des années, grâce à des tests spécifiques et à un médecin se trouvant à l’étranger : j’avais grand espoir de guérir au plus vite mais aucun des produits censés guérir la candidose que j’ai essayés n’a fait d’effet sur moi. Ce n’est que depuis quelques mois que j’ai trouvé la solution : Un ami m’a recommandé Sen’Sù et Dr. Simon Reboh, après une écoute attentive de mon passé médical, m’a proposé d’essayer une solution de phytothérapie «sur mesure» 100% naturelle et une thérapie à base de micronutrition. J’ai ressenti les bienfaits dès les premiers jours et après 3 mois, la majorité de mes symptômes avaient disparu. Et aujourd’hui, 3 mois après le début de ce traitement, cette condition physique s’est considérablement améliorée. Cette candidose s’était installée et avait continué de proliférer depuis des années. Pour moi, cela représente un changement majeur, c’est le jour et la nuit, avec un regain d’énergie ! J’ai bon espoir que d’ici quelques mois de traitement, mon «terrain» sera complètement assaini et la candidose aura été complètement enrayée. 

A.D., 16 Juillet 2016

Grossesse désirée pour une petite fille

J’ai toujours voulu avoir une fille, déjà toute petite. Au mois d’Octobre passé, nous avons commencé à parler «bébé» avec mon mari. Je connaissais la pharmacie Sen’Sù depuis ses débuts car je n’habite pas loin. J’ai été intriguée par les produits homéopathiques et j’ai eu un bon feeling avec le pharmacien en chef Simon Reboh. J’ai tout de suite pensé à lui pour m’aider dans ma démarche à avoir une fille. Afin de mettre de mon côté toutes les conditions pour tomber enceinte, il m’a d’une part immédiatement conseillée de prendre de l’alcavie, des citrates de gentiane entre autres produits qui ont permis de réduire l’acidité de mon corps et de le rendre plus alcalin. De plus, le pharmacien en chef Simon Reboh m’a fait modifier mon hygiène alimentaire pour accoucher d’une petite fille et ce traitement m’a beaucoup aidée au niveau du transit intestinal. En plus, grâce aux vitamines, j’étais en forme toute la journée. Mon mari prenait également le même traitement. Mais la chose qui m’a rendue la plus heureuse est qu’après 4 mois de traitement, je suis tombée enceinte, et pour tout le bonheur du monde, c’est une fille !!! Je suis épanouie dans ma grossesse et je remercie encore une fois Sen’Sù qui a réalisé mon rêve : être enceinte d’une petite fille. 

F.S., 16 Août 2015